Les impressions de Manu - Kronoscopie

Aller au contenu

Menu principal :

Infos > Documentation



Les impressions à chaud de tri_tonton

En mars 2011, tri_tonton, administrateur du forum AudioKeys et responsable des produits hi-tech du magasin Sun Music, a livré sur AudioKeys ses impressions à chaud sur le K
ronos, après avoir pu le tester lors de la présentation faite aux revendeurs. Voici ce qu'il nous dit :

J'ai pu, après la démonstration de Michel Deuchst, bénéficier d'une petite heure pour mettre mes mains sur la nouvelle workstation de Korg en compagnie de Michel Deuchst, Jean-Yves Dufournier et Laurent Guérin comme guides. Autant vous dire que j'étais bien entouré !

Outre le fait qu'il soit vraiment beau, je me suis attardé bien évidement sur les sons,
car je savais que vos interrogations étaient nombreuses à ce sujet. Je ne vais pas trop m'étendre sur les célèbres synthèses AL-1, CX-3, STR-1, MS-20EX, PolysixEX, MOD-7 ou HD-1, mais je vais mettre l'accent sur les 2 synthèses SGX-1 et EP-1.

Les pianos SGX-
1 sont superbes. Pour arriver à un tel résultat, Korg a abandonné la traditionnelle méthode de capture de sons par l'échantillonage et chargement en mémoire. Certes, cette méthode a fait ses preuves, mais Korg a voulu aller plus loin en créant la technologie de mémoire virtuelle (VMT), capable de lire des échantillons de grande taille directement sur le disque dur SSD en temps réel (streaming) et même si, technologiquement, c'est une réussite, les sons de pianos ne sont pas en reste !

Korg a utilisé deux pianos de grandes marques. Un piano a
llemand et un piano japonnais. Ces deux pianos utilisent des échantillons stéréo non bouclés. Et ça fait une très belle différence ! Le résultat est très naturel, comme un véritable piano acoustique. Le son vient à mourir comme sur un piano à queue, on ne sent pas de bouclage comme sur les autres pianos numériques, parce qu'il n'y en a pas ! Mais ce n'est pas tout. Pas moins de 8 niveaux de vélocité pour chaques notes ! Énorme... Les sons sont chaleureux, profonds et réalistes. Korg a également effectué un gros travail sur les enregistrements des diverses résonances de la caisse, de la table d'harmonie d'un piano à queue, des bruits de mécaniques ou encore de l'effet que produit une pédale lors de son enfoncement et de son relâchement. Nous voilà en présence de sons gigantesques, très détaillés. L'interface à l'écran permet encore d'affiner ces sons par de multiples réglages... Bref, la qualité de captation des sons atteinte par Korg et les nombreux réglages à l'écran offrent des possibilités puissantes et régalent les oreilles !
Ce n'était donc pas un mythe
, Korg rattrape son retard en matière de son de piano acoustique, amorcé par le SV-1, et propose à grand coup de technologie novatrice un piano à couper le souffle. Bravo !

Les pianos électriques EP-
1 ne sont pas en reste !

La technologie MDS (synthèse multidirectionnelle) utilisée
par Korg offre la possibilité de choisir entre 6 des pianos électriques légendaires les plus populaires. À l'écran, une page vous permet de sélectionner très facilement l'un de ces 6 pianos électriques. Nous sommes donc dans le même cas de figure que pour la synthèse présentée ci-dessus (SGX-1), à savoir que tous les « défauts » ou « bruits » qui composent ces sons légendaires ont été capturés pour un rendu des plus réalistes ! Les barres résonantes, les anches, les bruits électromécaniques, etc ... tout y est ; et en plus, on peut les régler ! La technologie MDS offre plus de dynamique que la traditionnelle technologie numérique.
Mais ce n'est pas tout. E
n plus d'avoir accès, avec un réalisme poussé, à 6 des pianos électriques les plus connus et à leurs bruits mécaniques, Korg est allé plus loin en proposant des modélisations fidèles des amplifications de l'époque, du cabinet, du haut parleur et même des effets vintages. Et tous ces réglages sont commutables très simplement à partir d'un même écran. Une fois encore, bravo !
À
noter tous de même que les pianos EP-1 du Kronos, ce n'est pas comme avec un SV1. Ça ne sonne pas comme un SV-1 ; ça sonne, tout simplement !

Un petit mot sur le moteur HD-
1 qui, pour ceux qui ne le savent pas, est en fait le moteur de base ou moteur principal du Kronos. Vous y retrouverez la puissance d'un Oasys, mais pas seulement ! En effet, Korg a ajouté de superbes banques d'échantillons supplémentaires, plus modernes...

Pour les autres synthèses, Korg a repris ce qui a fait le succès de l'Oasys
... Pourquoi changer ?

Le KAARMA
est bien présent dans le Kronos. Rien de nouveau. Par contre, Korg a repris la fameuse piste de batterie (Drum Track) présente sur le M3, qui permet en plus du puissant KARMA de faire jouer une batterie qui se synchronise automatiquement au jeu. Il est également possible d'utiliser cette batterie sans KARMA, au choix. L'Oasys n'a pas cette fonction.

Vous l'aurez remarqué, le Kronos
possède un mode de jeu supplémentaire. Traditionnellement, on trouve sur les claviers synthétiseurs ou workstations les modes PROG, COMBI, SEQ... Là, Korg a rajouté le mode SET LIST. Ce nouveau mode permet de rappeler immédiatement les programmes, combinaisons ou séquences d'un simple toucher sur l'écran. 16 choix offrent un accès direct, mais le Kronos offre en tout 128 mémoires dans les pages suivantes. Une manière de passer sa « play list » sur scène, en jonglant dans tous les modes de jeu du clavier, même avec le séquenceur. Et cerise sur le gâteau, sans aucune coupure de son ! La technologie utilisée par Korg pour arriver à une telle souplesse d'utilisation est appelée SST. J'ai testé et ça marche !

Un petit mot tout
de même sur l'écran. Il est rapide, clair et surtout d'une définition extrême ! Il est beau, tout simplement... Certes, il n'est effectivement pas relevable comme celui de l'Oasys, mais j'imagine qu'il fallait faire un compromis entre pousser la définition de l'écran au détriment de la taille (il n'est pas petit non plus, mais c'est pour en faire une comparaison avec l'Oasys) et son caractère inclinable... À mon avis, Korg a fait le bon choix. La qualité de définition l'a emporté !

Pour les touchers disponibles
, le modèle présent en France est un 61 notes et est encore à l'état de prototype. Ce qui veut dire qu'il ne faut pas s'y fier, les modèles définitifs risquent encore de changer un peu, donc je ne vais pas m'avancer. Sachez que, en dehors du toucher 61 notes qui peut donc encore évoluer, les 73 et 88 notes devraient être les mêmes que ceux utilisés par les SV-1, à base de mécanique RH3.

Ah oui, comment ne pas évoquer les Pads, ou le fait qu'ils n'y soient plus 
! Et bien, dans la dernière version de l'OS que Korg France a reçu, ils sont présents sur l'écran et fonctionnent de manière dynamique. Vous découvrirez comment dans les vidéos à venir.

Voilà, difficile de montrer tous les aspects et le potentiel d'
une telle machine lorsque l'on a les mains dessus, alors imaginez que la décrire par écrit, ce n'est pas gagné !

Notez que j'ai été séduit par le nouveau haut de gamme de chez Korg et que même si les prix sont légèrement plus élevés que ceux d
es spéculations circulant sur le net, ils en vaillent largement la peine. Quel clavier possède 9 synthèses distinctes, uniques, puissantes, évolutives, avec la possibilité de les fusionnr entres elles ? Quel clavier worksation sur le marché propose un séquenceur embarqué de 16 pistes midi + 16 pistes audio ? Quel clavier worksation offre la possibilité d'utiliser 12 effets d'insertion en mode de jeu (programme) simple ? Quel clavier wokstation fait du streaming d'échanitllons sur disque dur SSD ? Et cetera, et cetera...

Je tiens à remercier l'équipe de Korg France
qui m'a permis de toucher et tester rapidement (1 heure), et tout seul, ce nouveau fleuron de la marque japonaise.

Retourner au contenu | Retourner au menu